«La Révolte des mabawas» semaine 7

Le fil Mayotte dans le chaos est ici 

Les articles sont limités en nombre de caractères. 


La Guadeloupe s'était mobilisée pendant 44 jours en 2009. Pour Elie Domota, leader du LKP, il y a des similitudes :  « Les causes du mal sont les mêmes : une société à deux vitesses avec beaucoup d'arrogance et de mépris... Il s'agit de maintenir en place le même système avec au sommet de la pyramide ceux de la grande distribution qui s'en mettent plein les poches et en bas les Mahorais qui souffrent. Ils ont raison de se soulever contre ce système. » 
Sources: LeMonde.fr, LeJDD.fr

 


Lundi 7 novembre: 42e jour
Retour (ou toujours) des barrages (avec des manguiers...).
 Une grosse manifestation est programmée demain dans les rues de Mamoudzou.
Le froid entre l'intersyndicale et FO a entraîné la décision de Denis Robin  annuler les table-rondes et privilégier des rencontres "bilatérales", qui débuteront dès demain.

Mardi 8 novembre:
43e jour
Grosse manif à Mamoudzou entre 1 500 personnes selon la police et 3 500 selon les syndicats.
sources: Clicanoo
Denis Robin a reçu ce matin les représentants de la grande distribution (Sodifram, Somaco), Bourbon distribution avec l'enseigne Jumbo score), du bâtiment (Colas) et des fournisseurs de gaz (Somagaz – Total). Il a promis de proposer demain un accord pour sortir de la crise.
« Je trouve juste que la population de Mayotte obtienne satisfaction sur le prix de la viande. Je l’expliquerai aux patrons de la distribution. Je leur dirai ce que j’attends d’eux et s’il le faut, je forcerai le destin. »
Un accord de sortie de crise pour demain ?
La Guadeloupe s'était mobilisée pendant 44 jours en 2009 pour déboucher sur la signature du protocole du 4 mars sans éteindre les revendications du lkp qui regrette sa non application. 
Denis Robin, envoyé par Marie-Luce Penchard comme ultime négociateur, a promis demain de proposer un accord de sortie crise. Le principal débat tourne autour du prix de la viande. Le rapport de Stanislas Martin, le premier négociateur présenté jeudi dernier, avait indiqué que les marges de la grande distribution n'étaient pas abusives.
Mais les négociations s'annoncent complexes car si la voix de l'ex préfet est respectée, l'accord devra être cosigné par l'Intersyndicale et l'UDFO pour que la grève cesse.
Et Mayotte n'est pas la Guadeloupe.

Mercredi 9 novembre:
Après 43 jours de mobilisation,
la grève est suspendue  ici
Denis Robin a proposé un accord hier qu'il a envoyé à l'ensemble des parties.
Il annonce 4 avancées majeures: 
  • La viande, qui est au centre  des négociations, baisserait de 10%.
  • La tonne de sable serait maintenue à 35 euros sur toute l'île
  • Les baisses de prix seraient applicables jusqu’en mars 2012, date des premiers versements du RSA.
  • Le maintien du prix prix du gaz jusqu’à l’entrée en vigueur de la réglementation par l’Etat. 
Le rapport du médiateur, Stanislas Martin, présenté jeudi dernier, avait indiqué que les marges de la grande distribution n'étaient pas abusives. D'où cette baisse sur la viande, point central des négociations, de 10% et non pas de 20% comme le souhaitait l'intersyndicale.
 L'intersyndicale a annoncé aujourd'hui, dans une conférence de presse à 11h00 GMT+3, heure de Mayotte, la suspension de la grève en raison de la signature de l'accord prévue demain.  

Jeudi 10 novembre:
 
45 jours sans signer d'accord ici
Les charognards
Mayotte Hebdo a publié le 8 novembre un article sur Jean-Michel Dubois, secrétaire national du FN à l'Outre-mer. Il était à Mayotte du 31/10 au 1/11.
Boinali Saïd
Le leader de la Cisma-CFDT est candidat aux futures législatives. C’est cette annonce selon le JIR qui aurait conduit Madi M’Colo de Force ouvrière à signer l’accord du 17 octobre en l’absence des autres syndicats.
sources: Clicanoo
Les textos groupés de l'intersyndicale
Mardi 7/11: 23h30 heure de La Réunion: “Vous pouvez titrer que l’intersyndicale a triomphé !
sources: Clicanoo
Les bons d'achats de ML Penchard sèment la zizanie  ici 
45 jours sans signer d'accord ici
Coup de théâtre, contrairement à ce qui avait été convenu, l’intersyndicale ne s'est pas présentée ce matin pour la signature du protocole d'accord rédigé par Denis Robin, l'ex-préfet dépêché par Marie-Luce Penchard, comme l'ultime sauveur de Mayotte.Une cérémonie avait été prévue à 9h00, à la Case Rocher, bâtiment officiel de Petite Terre. Les représentants de l’Etat et du patronat ont attendu en vain... Le 31 mars 2011, c'est l'UMP qui avait gâché la fête de la départementalisation de Mayotte. Juste retour des choses...
«Au début il était sympa, il est reparti fâché.»
Soulaïmana Noussoura (CFE-CGC Mayotte) en parlant de Denis Robin !
sources: 20minutes.fr

Samedi 12 novembre:
L'intersyndicale fait le tour de Mayotte
pour expliquer pourquoi elle n'a pas signé le protocole d'accord.
sources: @EliseNaudoin sur Twitter
Maoulida Chengué de soutien à La Réunion
en hommage et soutien suite aux mouvements de manifestations à Mayotte.
Demain dimanche 13 novembre 2011 de 9h à 20h dans la Salle du Cœur Saignant au Port en hommage et soutien suite aux mouvements de manifestations à Mayotte.
sources: Témoignages.re

Dimanche 13 novembre:
Dans le " Le blog de Laurent à Mayotte" ici
On parle de Mahorais qui auraient fait le flash mob rob du vendredi 28 octobre à Saint-Denis. C'est absolument pas ce que raconte la presse réunionnaise: ce sont des jeunes point barre.
Nouveau préavis de grève à venir ?


Pour en savoir plus
  • la presse de l'Union des Comores ( Al-Watwan...)

  
Les articles sont limités en nombre de caractères (voir les pages créées)

L'article original a disparu le dimanche 23 octobre du serveur d'Overblog, reste le cache.