Vie chère à Mayotte: 45 jours et pas d'accord

par feeld  -  10 Novembre 2011, 18:48  -  #Mayotte

Coup de théâtre, contrairement à ce qui avait été convenu, l’intersyndicale ne s'est pas présentée ce matin pour la signature du protocole d'accord rédigé par Denis Robin, l'ex-préfet dépêché par Marie-Luce Penchard, comme l'ultime sauveur de Mayotte.

Une cérémonie avait été prévue à 9h00, à la Case Rocher, bâtiment officiel de Petite Terre. Les représentants de l’Etat et du patronat ont attendu en vain...

Le 31 mars 2011, c'est l'UMP qui avait gâché la fête de la départementalisation de Mayotte. Juste retour des choses...

 

L'UD-FO avait suspendu la grève dès le 18 octobre après avoir joué cavalier seul

Pourtant dès mardi soir à la réception du protocole d'accord, la CGTMa, la Cisma-CFDT, la CGC-CFE ainsi que les associations des consommateurs de Mayotte (Ascoma) et le "Collectif des citoyens perdus" s’étaient félicités des "avancées" notamment sur les prix du kg de viande, de la bouteille gaz et de la tonne de sable.

Sans mention de l'UD-FO, qui avait déjà suspendu la grève suite à son accord du 17 octobre, le texte passait bien.

Hier matin, l'intersyndicale avait même annoncé la suspension de la grève et laissé entendre que la signature du protocole était pour le lendemain.

Que nenni !


Ce qui est imposé par l'ex-préfet, n'est pas suffisant pour l'intersyndicale et sa base.

Un accord durable et non pas jusqu'en mars 2012, une réflexion élargie sur la baisse des prix de 350 produits... La lutte de fond continue donc mais sous une autre forme que la grève. C'est ce qui ressort de la conférence de presse de l'intersyndicale cet après-midi.

Ce protocole d'accord est en fait une mouture de l'accord passé avec l'UD-FO, auxquels l'ex-préfet a ajouté les propositions de Marie-Luce Penchard et les conclusions de Stanislas Martin sur les marges non abusives (selon lui) de la grande distribution.


Salim Nahouda, délégué de la CGT-Ma, a expliqué que l'intersyndicale s'accordait un délai supplémentaire pour rédiger des amendements au protocole.


Denis Robin, estimant avoir achevé sa mission, a pris l'avion de 14h00 GMT+3 pour la Métropole, laissant le soin au préfet Thomas Degos de transformer l'essai.

« Je remets ce protocole au Préfet de Mayotte Thomas Degos, il pourra être signé à tout moment dès que les acteurs le décideront. Nous savons tous qu’à Mayotte il faut aussi laisser le temps faire son œuvre. »

 

Riche des enseignements du mouvement guadeloupéen, Mayotte la Rebelle n'a pas fini de faire parler d'elle.


sources: Mayotte.la1ère.fr, Clicanoo, Radio Mayotte 1ère, Ministère de l'Outre-mer


Lire l'article sur @LePost


A lire sur mon blog: Mayotte dans le chaos