L'ancien flic dealer de zamal demande sa réintégration

par feeld  -  10 Juin 2011, 18:49  -  #vivre à la RUN

La Réunion. En plein débat sur la dépénalisation du cannabis local, le zamal, voire sa légalisation, un ancien policier condamné pour trafic de zamal, a contesté hier sa révocation devant le tribunal administratif.

En novembre 2008, l'affaire avait fait grand bruit. Ce policier, 20 ans de service, ancien de la BAC, passé sous-brigadier de la compagnie départementale d'intervention, avait été interpellé en plein deal dans un quartier de Sainte-Clothilde, commune périphérique de Saint-Denis dans le nord de l'île. Plus de 2 kg de zamal avait été retrouvé à son domicile dont une partie conditionnée dans du papier journal, comme il est coutume à La Réunion, en rouleaux de quelques grammes ou en magots.

D'abord suspendu, il fut définitivement révoqué en novembre 2009 par le ministre de l'Intérieur.

policier dans un quartier

Photo d'illustration, policier dans un quartier (de métropole)

Devenu RMIste, pardon, RSAiste, enfin "assisté" selon l'UMP, l'ancien policier a avancé plusieurs arguments faisant valoir sa réintégration:

  • Le non-respect de la présomption d'innocence. Le jugement définitif avait été rendu en juin 2010, le condamnant à 16 mois de prison dont 4 mois ferme, c'est à dire le temps passé en détention préventive.
  • Un vice de procédure. Le signataire de l'acte de révocation ne serait pas habilité à parapher ce document.

 

Le rapporteur public a mis en délibéré l'annulation de la révocation, ce qui pourrait permettre à l'ancien flic de récupérer une petite année de salaire. Si réintégration il y a, l'administration devrait cette fois le révoquer définitivement sur la base de sa condamnation.

Source: Clicanoo