Rentrée scolaire à La Réunion

par feeld  -  22 Août 2011, 17:50  -  #Education

-95+64+18=-13 Ce sont les chiffres de cette rentrée scolaire dans le primaire à La Réunion qui a eu lieu le jeudi 18 août. Le recteur, Mostafa Fourar avait annoncé 95 fermetures de classes pour 64 ouvertures, soit un solde négatif de 31 classes pour le primaire. Alors que le recteur a choisi comme cheval de bataille l'absentéisme des élèves, le jour de la rentrée, de nombreux élèves se sont retrouvés sans professeur ou dans des classes surchargées... Mostafa Fourar a annoncé l'ouverture de 18 classes ce lundi 22 août et le solde négatif de la rentrée dans le primaire passe à -13.

Mais à force de jouer avec la calculatrice et de se remplir les poches, "moins de personnels pour plus d'élèves avec à la clé plus de primes pour les recteurs les plus zélés", Mostafa Fourar s'éloigne de la réalité.

A la Saline-les-Bains, les parents d'élèves ont bloqué la route devant leur école aujourd'hui, car là-bas le recteur est resté ferme. Il manque 2 élèves pour ouvrir une classe. L'école compte 332 enfants, il en faudrait 334... La Saline-les-Bains se trouve dans l'ouest, là où il fait toujours beau. Les 2 classes de CM2 comptent déjà 32 et 33 élèves en début d'année. Il est probable que d'autres enfants arrivent et gonflent ces effectifs car le coin est attractif... Et à plus de 30 élèves avec des températures dépassant les 35° en été, ça risque de chauffer, surtout à la Saline-les-Bains.

Evidemment les classes de La Réunion ne sont pas climatisées, et généralement, il n'y a pas de rideaux non plus pour parer le soleil, car les communes équipent rarement les écoles avec des rideaux ignifugés hors de prix. Alors une classe surchargée devient vite en été une salle de sieste.

Mais ce que je retiendrai de cette rentrée 2011-2012, c'est la suppression de 11 classes de CLIN (CLasse d'Initiation pour Non-francophones). Ces classes avaient pour vocation d'accueillir les primo-arrivants, principalement les enfants mahorais et malgaches. Ces marmailles se retrouveront donc sans le soutien d'enseignants spécialisés, noyés dans des classes surchargées dites normales...

Update du 24.08.11: Suppression de 13 classes mais au total 88 postes sont supprimés dans le primaire, "le recteur ne tient pas ses promesses".

Sources: Clicanoo, Zinfos974, Témoignages, Linfo.re