Mayotte : la grève est suspendue

par feeld  -  9 Novembre 2011, 13:15  -  #Mayotte

La Guadeloupe s'était mobilisée pendant 44 jours en 2009 pour déboucher sur la signature du protocole du 4 mars sans éteindre les revendications du lkp. La mobilisation contre la vie chère à Mayotte s'arrêtera-t-elle après 43 jours ? Pas sûr.

 

Mercredi 19 octobre 2011, le décès d'un manifestant

 

Le sauveur de Mayotte, Denis Robin, envoyé par Marie-Luce Penchard comme ultime négociateur,a proposé hier par écrit un accord à l'ensemble des parties. 

 

L'ex-préfet de Mayotte, s'est appuyé sur le rapport du médiateur Stanislas Martin*, présenté jeudi dernier, qui avait indiqué, concernant la viande, que les marges de la grande distribution n'étaient pas abusives, et qu'une baisse du prix au kg, point central des négociations, ne pouvait excéder 5 à 10%.


*Pour rappel, la ministre avait nommé le chef de service de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) comme "coordonnateur des enquêtes de concurrence pour l'ensemble de l'Outre-mer." suite au refus de l'intersyndicale de continuer les négociations avec le préfet Thomas Degos.

 

L'ex-préfet, annonce 4 avancées majeures: 

  • La tonne de sable serait maintenue à 35 euros sur toute l'île 

  • Les baisses de prix seraient applicables jusqu’en mars 2012, date des premiers versements du RSA

  • Le prix du gaz serait maintenu jusqu’à l’entrée en vigueur de la réglementation par l’Etat.

L'intersyndicale a annoncé, aujourd'hui, dans une conférence de presse à 11h00 GMT+3, heure de Mayotte, la suspension de la grève en raison de la signature de l'accord prévue demain, histoire de réfléchir, d'avoir l'adhésion de la base et le dernier mot afin de conclure au 45e jour...

« Nous n’avons pas obtenu tout ce que nous voulions, mais le travail que nous avons mené a poussé l’Etat à lâcher un certain nombre de choses. La bataille ne fait que commencer », a déclaré Soulaimana Noussoura, président de la CFE-CGC locale.

Mais Mayotte n'est ni La Guadeloupe ni La Réunion, la vieille colonie sur laquelle elle lorgne. " L'île voisine a bénéficié notamment de transferts massifs de subsides par Paris, qui à partir des années 1970, ont contribué à éteindre sous une pluie financière le feu indépendantiste."

D'un côté la grève, de l'autre la révolte. Le mouvement a débuté mardi 27 septembre, il y a 44 jours.

 

Sources: LeMonde.fr, Préfecture de Mayotte, Malango Actualité, Le Magazine de l'Océan Indien, Libération.fr, Albalad Mayotte

 

A lire sur mon blog: Mayotte dans le chaos