Mayotte au bord de la guerre civile ?

par feeld  -  10 Octobre 2011, 13:51  -  #Mayotte

Lundi 10 octobre. Le mouvement contre la vie chère entame sa troisième semaine...

La fermeture des commerces a entraîné la pénurie et la population mahoraise doit maintenant faire avec ce qui reste dans les congélateurs. Les grilles des magasins pourraient voler en éclats, les barrages des émeutiers forcés, une guerre civile pourrait venir si le préfet, Thomas Degos, accusé de mettre de l'huile sur le feu, continue à exaspérer la population. Le 1er vice-président du Conseil Général, Ibrahim Aboubacar a demandé la démission du préfet.

Un enfant de 9 ans, blessé par le tir d'un flash-ball tiré par un gendarme, a été opéré à Saint-Pierre de La Réunion, son pronostic vital ne serait plus engagé.

La journée d'hier était plus calme dans le chef-lieu, des commerces de proximité et des restaurants ont ouvert.  « C’était comme ça aussi le week-end dernier. Les gens restent calmes, ils essayent de trouver des provisions pour la semaine qui vient, car ils savent que tous les magasins seront fermés », a expliqué Saïd, un jeune travailleur social. 

« En première ligne des affrontements, de jeunes Comoriens, arrivés illégalement sur l’île et dont les parents ont été reconduits à la frontière. Livrés à eux-mêmes, complètement exclus de la société, ils laissent éclater leur frustration lors des manifestations. Période de vacances scolaires aidant, ils sont rejoints par des écoliers mahorais désœuvrés. Des actions condamnées par les manifestants à la base de la protestation mais qui, dans les faits, entretiennent le mouvement.» a rapporté aujourd'hui la chaîne TV Mayotte.la.1ère.  

  La grève a repris aujourd'hui, elle est prolongée jusque jeudi, jour de reprise des négociations.
  A Mamoudzou, les magasins ouverts sont pillés.
  A Kawéni,  plusieurs centaines de manifestants ont été repoussés par les forces de l'ordre.
  Les derniers heurts ont eu lieu à la tombée de la nuit dans le centre-ville de Mamoudzou.
 
  Alors qu'une délégation s'est envolée pour La Réunion pour comparer les prix ,
  le Collectif des indignés de Mayotte a créé le site Mayotte-viechère.com qui s'est donné 2 objectifs:
  - reccueillir les réactions de la population de Mayotte sur le combat de la vie chère
  - proposer un comparatif des prix entre Mayotte, La Réunion et la Métropole.
  Le site donne également des informations sur les barrages.
 
  La suite des événements: ici


 Lire l'article actualisé: Mayotte dans le chaos