Les forçats malgaches de @linfore

par feeld  -  3 Avril 2013, 21:46  -  #Madagascar

ariary

 

Le journal satirique réunionnais Le Tangue nous révèle dans son édition de ce mercredi 3 avril en Une que "le site internet d'Antenne Réunion, linfo.re, est en bonne partie alimenté depuis Madagascar par des journalistes payés 1 euro l'article."

On y apprend que les webjournalistes de Madinter, la filiale malgache d'Antenne Réunion, écrivent même des articles sur l'actualité réunionnaise en repompant des médias de La Réunion depuis Antananarivo!

Les forçats malgaches de linfo.re

 

En tapotant sur mon clavier, je découvre que les révélations du Tangue se confirment, Antenne Réunion ne recrute pas seulement des journalistes dans sa filiale de Madagascar.

Antenne Réunion (Madinter)

Antenne Reunion (Madinter) 2

 

A l'instar d'Upanga, son petit cousin de Mayotte, la même équipe en fait, qui a suivi de très très très... près l'affaire Roukia, Le Tangue est un véritable journal d'investigation, une presse libre et indépendante dans un paysage médiatique réunionnais trop souvent arrosé muselé...

Je vous invite à courir acheter le mensuel ou vous abonner pour découvrir l'intégralité de l'enquête. Le Tangue livre un peu partout dans le Monde, y compris à Mada*, mais pas en Corée du Nord!

 

*Compter tout de même un demi smic mensuel malgache pour un abonnement d'un an...

 

update 25 mai :  Le S.N.J. (Syndicat National des Journalistes) s'en mêle

" Au Syndicat national des journalistes, nous avions eu vent de ce fonctionnement colonial: faire travailler des confrères malgaches payés un euro l'article, pour alimenter un site web en contenus grappillés sur d'autres sites. Mais pour des raisons évidentes, aucun de nos confrères/consoeurs n'a pris le risque de nous envoyer des preuves. Alors nous sommes très contents que Le Tangue soit sorti de son terrier pour nous raconter tout ça... "

" C’est désormais une réalité : la délocalisation de l’information se développe tant en métropole qu’outre-mer. À l’image d’une pratique déjà observée aux Etats-Unis, des pure-players d’information locale alimentés par des rédacteurs basés aux Philippines, nous apprenons qu’un site appartenant à une télévision réunionnaise fait travailler des contributeurs malgaches pour un salaire dérisoire. Ces derniers « rédigent des articles », en pompant allègrement les autres sites francophones de l’océan Indien. Ça coûterait bien trop cher payer de vrais journalistes pour chercher l’information, de respecter les droits d’auteur, de citer ses sources ! Ça permet surtout de rafler de la pub au nez et à la barbe des médias qui respectent la loi. "

 

A lire sur le web: