Les deux gendarmes de Bras-Panon condamnés

par feeld  -  19 Juillet 2011, 20:54  -  #Fafwatch

La Réunion. Les deux gendarmes de Bras-Panon, petite ville tranquille de l'est de la Réunion, poursuivis pour incitation à la haine raciale, ont été condamnés en délibéré, au tribunal correctionne, ce mardi 19 juillet à payer chacun 1000 euros d'amende, suite à leur procès qui s'était tenu le 5 juillet dernier au tribunal correctionnel de Saint-Denis. La peine ne sera pas retenue dans leur casier judiciaire. La condamnation est symbolique, car elle n’empêche pas des coupables d’incitation à la haine raciale d’exercer à La Réunion.  Notons que ce type de délit est passible d’un an d’emprisonnement, assortie d’une amende de 45 000 euros. Les deux gendarmes ont 10 jours pour faire appel de cette décision...

Lors de l'enquête, les deux gendarmes ont expliqué que ce document, dont ils ne sont pas auteurs, n'était rien de moins qu'une "caricature", un texte qu'ils n'avaient d'ailleurs, selon leurs dires, "lu qu'en diagonale".

niktamèreIl faut dire que l'affaire avait fait grand bruit au-delà de La Réunion. Le JIR, Journal de l'Ile de la Réunion, avait dévoilé le 27 mai, l'affaire de l'imprimé les Niktamères. Un dessin et un texte, particulièrement racistes, désignant les jeunes des banlieues métropolitaines d'origine maghrébine,avaient été affichés sur le tableau de service de la gendarmerie. Le préfet, Michel Lalande avait vivement réagi et exprimé sa colère. «Il s'agit de faits isolés qui portent atteinte à la confiance que la population doit avoir vis-à-vis des forces de l'ordre».«Nous ne lâcherons pas l'affaire».

Les gendarmes ont été condamnés pour avoir, imprimé pour l'un et affiché pour l'autre ce tract trouvé sur internet.

 

A lire sur mon blog:

L'affaire des Niktamères de la gendarmerie de Bras-Panon