Incendie à La Réunion : la polémique Dash-8 update 16/02/12

par feeld  -  5 Novembre 2011, 03:01  -  #vivre à la RUN

Les Réunionnais voulaient le Dash-8, ils en ont eu 2. Mais un peu tard...

dash-collector

Dash 2 en 1, collector Pardon!


2834 ha ont été parcourus par les flammes et le feu couve toujours.

Les révélations de l'ACSP (Association Citoyenne de Saint-Pierre) et du SPAC (Syndicat des Pilotes de l'Aviation Civile) mais aussi les articles de la presse péi, continuent à faire enfler la polémique sur le retard de l'envoi des 2 bombardiers d'eau pour éteindre l'incendie dévastateur...

Le premier Dash-8 envoyé par Claude Guéant est arrivé jeudi matin à La Réunion. Il a permis de larguer 130 tonnes d'eau en 13 rotations dès le premier jour.

 

Le rapport n°2857 du 14-10-2010

Le Rapport n°2857 du député UMP, Gilles Carrez, rapporteur général de la Commission des Finances de l'Assemblée Nationale, souligne, comme les années précédentes, l'importance primordiale des moyens aériens dans la lutte contre les incendies de forêt, notamment pour lutter contre les départs de feu.

Ca le mérite d'être clair... 

 

Rapport n°2857 du 14 octobre 2010 de M Gilles Carrez

 

L'incendie de l'an dernier, qui avait réduit à néant près de 800 ha au Maïdo, n'est pas mentionné dans ce rapport enregistré 3 jours après le début de l'incendie. Il avait débuté le 11 octobre. Le Dash-8 était arrivé le 18; le 24, le feu était maîtrisé.

 

D'autres documents ont été édités dans mon article précédent concernant la polémique Dash-8: ici

Le Dash-8 est-il efficace sur un feu souterrain ?

Le JIR, journal de l'île de La Réunion, alias Clicanoo sur le web, a interviewé jeudi 3 novembre Marc Hessloehl, le chef du détachement des Dash-8 ainsi que le porte-parole de la sécurité civile.

La vidéo ici

Marc Hessloehl: Les moyens au sol ne peuvent pas accéder dans tous les recoins... donc l'avion est une très bonne solution pour pouvoir intervenir sur ces points chauds.

La journaliste: Est-ce que sur un feu souterrain* les largages du Dash sont efficaces ?
* avec des fumerons, c'est à dire un feu d'humus sans flamme

Marc Hessloehl: Bien sûr, parce que l'eau descend... avec l'inertie... avec la vitesse apportée par l'avion et donc il y a un effet de pénétration.

La journaliste: Donc c'est efficace, dès le départ...

Marc Hessloehl: Oui.

La journaliste: On nous avait dit le contraire !

Marc Hessloeh (qui se dit m****, j'aurai dû me taire): On va voir maintenant en fonction des résultats de cette journée.

Le porte-parole de la sécurité civile

Puis c'est au tour de Florent Hivert, lieutenant colonel, porte-parole de la sécurité civile d'être interviewé.

Florent Hivert: C'est pas ce qu'on a dit. On a dit que le Dash n'était pas le plus efficace pour ça. Ca ne veut pas dire qu'il n'est pas opérationnel. Ce qui a permis de fixer le feu jusqu'à présent, c'est l'action des pompiers à pied et l'action des hélicoptères... Ils (les hélicoptères ndlr) étaient parfaitement aptes à traiter de façon chirurgicale... Evidemment l'eau qui tombe, à un moment donné, finit par s'infiltrer, mais si on tient compte de la nature du sol, ce n'est pas l'efficacité absolue comme des sols qu'on connaît ailleurs.

La journaliste: Il semblait que les conclusions des rapports qui avaient été faites suite aux incendies du Maïdo 2010, montraient que l'efficacité du Dash...

Avant la fin de la question, il se barre... agacé par la polémique. 

 

L'ACSP  mène l'enquête

Selon l'ACSP (Association Citoyenne de Saint-Pierre) , le ministère de l’Intérieur ou tout au moins la sécurité civile a élaboré un « plan de communication » qui est communiqué à tous les intervenants de la sécurité civile à la Réunion et même sur le continent.

Il est donc normal que le porte-parole pratique la langue de bois tout en étant fuyant.

Le personnel, ayant un devoir de réserve, obéit aux ordres de la Direction des secours.

Cette association saint-pierroise avait déjà révélé, il y a quelques jours, que les 2 bombardiers d'eau Dash-8 avaient été reconfigurés pour le transport de passagers en prévision du G20 de Cannes.

 

L'ACSP a également recueilli le témoignage d'un pilote: 

"lorsqu’un feu démarre, si les avions interviennent rapidement, c’est dans ce cas qu'ils sont le plus efficaces, lorsque le feu commence à faiblir, nous laissons le chantier aux hélicos bombardiers d’eau qui sont fait pour traiter des foyers ponctuels (à condition d’être piloté par des pilotes formés aux feux de forêt avec des hélicos ayant des vraies soutes et non pas des seaux), et aux pompiers qui eux seuls peuvent venir à bout du feu.''

La crise et ses conséquences

L'ACSP travaille en étroite collaboration avec le SPAC, Syndicat des Pilotes de l'Aviation Civile, qui vous informe que:

" L'Etat n'a pas besoin pour exister de faire des bénéfices, au contraire d'une entreprise privée qui doit pour vivre en faire.

La maintenance de nos avions a triplé depuis sa privatisation et surtout nous sommes de moins en moins opérationnel, la saison feu 2011 s'est passé avec un Canadair en moins car notre mainteneur n'a pu nous le rendre que le 22 septembre.

Notre saison feu a été très calme, cet état de fait a masqué le manque de cet avion à nos concitoyens qui rappelons-le en sont les propriétaires.

Pour l'année 2011-2012, il manque 7M€ pour assurer une maintenance totale sur tous les avions. Vu les contraintes budgétaires imposées par le climat financier actuel et les décisions gouvernementale, des choix s'imposent.

Nous n'avons actuellement que 9 trackers qui sont positionnés, 2 à Carcassonne, 2 à Bastia, et 5 à Marignane , ce dispositif est complété par 2 avions Dash 8 Q 400. "

 

Marie-Luce Penchard

La ministre a suivi le dossier de loin puisque, selon Zinfos974, elle était en vacances dans son île natale, La Guadeloupe.

Elle affirmait encore lundi soir sur les ondes d'Antenne Réunion, quelques heures avant la décision de Claude Guéant, que " le Dash-8 n'est pas forcément utile "

Lors de sa venue sur l'île mercredi, dans son interview télévisée sur Antenne Réunion, elle a exclu toutes " considérations financières " dans les choix du gouvernement.  

 

Le sénateur Paul Verg es a demandé l'ouverture d'une enquête parlementaire.

 

sources: Clicanoo, Linfo.re, Zinfos974, ACSP, SPAC

 
UPDATE  Bilan de l'incendie au 17e jour - 10 novembre 
Le traitement des points chauds et le refroidissement des lisières se poursuivent sur l’ensemble du sinistre en complément d’une surveillance active généralisée. La lisière reste active sur le secteur de Trois Bassins. Les sapeurs pompiers concentrent leur action sur le traitement des points chauds de ce secteur.

Une enveloppe de plus de sept millions d’euros aurait été consacrée à la gestion de ce sinistre. C’est au moins deux fois plus que l’an dernier. Un commissaire aux comptes a été saisi de ce dossier.

71 blessés sont comptabilisés depuis le début des opérations.

sources: Linfo.re

 

UPDATE  Bilan de l'incendie au 21e jour - 14 novembre

Le feu est circonscrit dans la plupart des secteurs mais les pompiers restent vigilants. Un point chaud a été découvert ce matin à Trois-Bassins aussitôt traités par les deux Dash-8.

Dans le jargon des soldats du feu, on parle d’un incendie "en phase descendante".

Il y avait 300 hommes sur le terrain aujourd'hui.

sources: Linfo.re

 

UPDATE  Bilan de l'incendie au 25e jour - 18 novembre
Au total, pas moins d’une cinquantaine de feux souterrains ont été localisés aujourd'hui au Maïdo. Le dash-8 resté continue les largages.
sources: Linfo.re


UPDATE  Bilan de l'incendie au 30e jour - mercredi 23 novembre
Depuis lundi, le dernier Dash resté à la Réunion a cessé ses rotations matinales systématiques. Il reste disponible.

sources: Zinfos974

 

UPDATE  L'incendie est officiellement éteint - jeudi 16 février 2012

Plus de trois mois après le début de l’incendie du Maïdo, les équipes mobilisées sur les hauteurs du Massif de l’Ouest l’assurent : le feu est complètement éteint. Les fortes précipitations relevées durant le passage du cyclone tropical intense Giovanna ont sans aucun doute permis aux soldats du feu de venir à bout des ultimes points chauds. A ce jour, le ou les pyromanes à l’origine de ce désastre écologique n’ont toujours pas été identifiés. 

sources: Linfo.re


A lire sur mon blog: Penchard persona non grata dans l'Océan Indien
A lire sur mon blog: Incendie au Maïdo: un samedi soir en enfer

A lire sur mon blog: Guéant envoie 2 bombardiers Dash

A lire sur mon blog:
La Réunion s'enflamme à nouveau
A lire sur mon blog: Mayotte dans le chaos