Flash-ball: un témoignage contredit les propos du procureur de Mayotte

par feeld  -  12 Octobre 2011, 00:42  -  #Mayotte

Un gendarme, affecté à la brigade territoriale de Mamoudzou, a été placé en garde à vue lundi pour avoir blessé gravement un garçon de 9 ans avec un flash-ball.
L'enfant, opéré à l'hôpital de Saint-Pierre de La Réunion, a perdu l'usage de son oeil.

Le gendarme a été présenté devant un juge
d'instruction hier après-midi. Mis en examen, il est reparti libre et a été placé sous contrôle judiciaire.

« La reconstitution et les auditions me font penser que nous sommes en présence d’un tir volontaire, mais que ses conséquences n’étaient pas souhaitées... Il semble qu’il s’agisse d’un tir de protection d’un gendarme qui se sentait menacé. »  a déclaré hier Philippe Faisandier, le procureur de Mayotte.

Mais un témoin a une version totalement différente des faits.

 

Retranscription de la bande son du journal d'Antenne Réunion du mardi 11 octobre:

Les faits se sont déroulés vendredi après-midi à Longoni en Grande Terre. Alors que des manifestants sont rassemblés autour d'un barrage routier, le directeur du port aperçoit un groupe d'enfants courant sur cette plage et les soupçonne de s'en prendre aux installations. C'est lui qui appelle les gendarmes. A leur arrivée, ces derniers essuient des jets de pierres selon le procureur. Ils font usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants et c'est dans ce contexte que serait parti le tir.

Mais ce témoin a une version totalement différente des faits:

 « J'ai vu un 4x4 de la gendarmerie s'arrêter, un gendarme est descendu. Il a sorti une arme, il l'a pointée en direction des enfants et il a tiré. Le petit est tombé par terre. Le gendarme qui a tiré, n'est pas allé lui porter secours. Il est retourné dans la voiture. »

Dimanche, une reconstitution a eu lieu dans ce virage à l'endroit même où s'est joué le drame. Le gendarme, qui a reconnu avoir tiré, a été présenté à un juge hier soir. Il a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

sources: Antenne Réunion



 Lire l'article actualisé: Mayotte dans le chaos

UPDATE DU 13/10/2011: 
sources: Témoignages.re

UPDATE DU 15/10/2011:
« Je jouais à la plage avec des amis... » raconte tout doucement le petit garçon. « Il y a deux camionnettes de gendarmes qui sont venues. Il y avait quatre gendarmes. Il y en a un qui m’a attrapé. J’ai couru. Un autre est retourné à la voiture, il a pris l’arme et tiré. » Quand on lui demande s’il l’a visé, il répond :  «  Oui   »  S’il se rappelle du gendarme ? « Un Blanc, plutôt costaud. »
sources: Clicanoo